Faut-il craindre un risque d’accoutumance avec le CBD, le CBG et les cannabinoïdes ?

Il s’agit de la crainte la plus fréquente à laquelle nous sommes confrontés lors de notre premier entretien avec nos clients mais également les retours les plus bénéfiques que nous ayons. Après plusieurs semaines d’utilisation l’intégralité des personnes douteuses au sujet de l’accoutumance nous font part de leur regret d’avoir hésité pour si peu :

“Si j’avais su j’aurais commencé avant”

Des clients

 

Le phénomène physiologique qui s’installe à l’issu d’une prise régulière de cannabinoïdes est de plus l’inverse de celui de l’accoutumance. En effet un phénomène d’accoutumance se met en place lorsque l’organisme s’adapte à une substance et rend son effet de moins en moins perceptible. Il devient alors nécéssaire d’augmenter le dosage pour ressentir de nouveau les effets escomptés.

Lorsque le système endocanabinoide est réamorcé et que les bienfaits s’en ressentent de façon durable, alors les prises s’espacent et les effets durent plus longtemps après chaque prise. (Voir article “Qu’est ce que le système endocannabinoïde ? “)

Laisser un message

Your email address will not be published. Required fields are marked *

0.00
Pas de produits au panier